In tenebris de Maxime Chattam

Publié le par Mimipouss

In tenebris

 

Synopsis

 

Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New-York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre-elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos...

 

Annabel O'Donnel, jeune détective à Brooklyn, prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, jeune spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même? Ce mystère, ce rituel... Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage...dans les ténèbres. 

 

Mon avis

 

 

A peine L'âme du mal refermée, je me suis plongée dans In tenebris. Un univers différent, dans une grande ville, mais des découvertes beaucoup plus macabres.

 

Dans ce tome, l'horreur, l'angoisse sont beaucoup plus présents que dans le précédant. On retrouve un Joshua Brolin brisé et qui a changé de métier. Sa façon de voir le monde a changé, et il est blasé de tout, et n'est même plus surpris par la cruauté dont l'homme peut faire preuve.

 

Annabel O'Donnel est elle aussi une femme brisée qui a perdu un être cher dans des circonstances étranges et qui a encore du mal à s'en remettre. Elle se plonge dans son boulot corps et âme afin de ne plus penser au vide qu'elle va retrouver en rentrant chez elle. C'est un très bon flic, qui a du flair et qui sait demander de l'aide quand le besoin s'en fait sentir.

 

Dans ce tome, aucun personnage n'a réellement retenu mon attention. Et pourtant, ils sont tous loin d'être dénué de personnalité, mais l'intrigue de base est tellement captivante que je ne me suis pas arrêtée sur les personnages.

 

En parlant de l'intrigue, j'ai été tenue en haleine de bout en bout du roman. Il y a des passages où l'horreur est tellement présente que je n'ai pas pu continuer ma lecture. Et je ne parle pas seulement de torture physique, je suis beaucoup plus sensible aux tortures mentales que je trouve plus insoutenables.

 

Rien dans le roman ne nous laisse deviner le nom du tueur, je me suis posée des questions jusqu'au dénouement final qui était vraiment granduose. J'ai trouvé que l'auteur avait pris ses repères et c'est moins perdu dans des détails inutiles. Là il y avait une bonne dose de chaque chose.

 

En bref

 

Un vrai coup de coeur pour moi, je pense que je vais continuer à suivre cet auteur.


Publié dans Thriller

Commenter cet article

Frankie 23/11/2011 22:36


Encore un thriller efficace de la part de Chattam, j'avais beaucoup aimé l'histoire captivante et les deux personnages principaux.