L'âme du mal de Maxime Chattam

Publié le par Mimipouss

L'ame du mal

 

Synopsis

 

Pas plus que sa jeune assistante, l'inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?

 

Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu'il s'en faudrait d'un rien pour qu'un bon profileur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal?

 

Mon avis

 

Grande fan de thriller, je n'avais jamais lu Chattam, et pourtant, j'en avais entendu parler, et toujours en bien. C'est donc pleine d'envie que j'ai commencé le roman. 

 

On entre dans le monde de Chattam dès les premières lignes. Il a un style bien particulier qui se base beaucoup sur l'explication et la documentation. En effet, tout est détaillé: comment on retrouve l'ADN, les empreintes mais aussi tous les sigles utilisés par la police. Ce sont des petits détails qui me plaisent énormément, car j'aime apprendre et comprendre les rouages de cette profession.

 

L'intrigue est bien ficelée, j'aime me poser des questions tout au long du roman. Le seul bémol est que j'ai deviné qui était l'assassin à la moitié du roman, mais ça ne m'a pas empêché de prendre du plaisir jusqu'au bout du roman. 

 

Les personnages sont attachants, surtout Juliette, intelligente, simple, d'une beauté incroyable et seule survivante du bourreau de Portland. On la voit réussir à retrouver une vie normale, et tout doucement replongée dans l'angoisse avec le retour du bourreau. 

 

Brolin, jeune inspecteur et as du profiling, il a été formé par la FBI, mais a préféré ne pas travailler avec eux, pour des raisons que je ne reprendrais pas ici, à vous de lire :) Il est pragmatique, et sait se mettre dans la peau d'un meurtrier. 

 

Cependant, ce livre n'est pas à mettre entre les mains de n'importe qui. Il y a des scènes plutôt gore et difficile à lire par leur horreur. 

 

En bref

 

Un roman de 500 pages qu'on ne voit pas passer. Du suspence, un peu de gore, de la surprise et aucun ennui, un très bon thriller. 


Publié dans Thriller

Commenter cet article

Luna 23/06/2012 09:34


L'âme du diable est vraiment l'un des meilleurs thrillers que j'ai eu l'occasion de lire : un peu inquiétant, un peu fascinant, crédible...


J'aime surtout la richesse de l'écriture de l'auteur et la façon dont il use sans abuser du vocabulaire du milieu : j'ai vraiment été aspirée par son histoire !


J'ai hâte de relire la suite :)

Frankie 23/11/2011 22:35


Lu il y a longtemps j'avais beaucoup aimé ce thriller à la sauce US.